Michel Derdevet: «Donner d’urgence un contenu concret au projet d’“Union de l’énergie”»

« Au-delà des oppositions entre pays européens, stériles, concernant les choix en matière d’énergie primaire (charbon, gaz, pétrole, renouvelables…), une politique commune de l’énergie est indispensable »

Face aux inégalités qui s’aggravent en son sein, il est temps que l’Europe devienne un acteur majeur, qu’elle engage la bataille pour la liberté et la démocratie, afin d’assurer de concert la justice sociale et la préservation de notre planète face aux dérèglements climatiques majeurs qui l’affectent. Cette perspective, rappelée récemment par le président de la République, doit sublimer en matière énergétique les égoïsmes nationaux et le « narcissisme des petites différences ».

Au-delà des oppositions entre pays européens, stériles, concernant les choix en matière d’énergie primaire (charbon, gaz, pétrole, renouvelables…), une politique commune de l’énergie est indispensable, afin de faire de l’Europe à la fois l’architecte et le pionnier du nouveau monde en construction.

D’ici 2030, nous pouvons – et devons – aller de l’avant pour réduire de 40 % nos émissions de gaz à effet de serre, faire passer la part des énergies renouvelables à 27 %, et réduire de 30 % notre consommation d’énergie, via plus d’efficacité énergétique et des politiques d’économie d’énergie dynamiques.

Lire la suite sur L’opinion.fr

(Visited 6 times, 1 visits today)